Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2017-07-18T09:42:39+02:00

A vos baskets !

Publié par Mode d'Emploi Madame Maman
A vos baskets !

A vous les mamans qui n'avaient pas assez de temps, à vous qui courrez à droite, à gauche pour votre famille, parfois aussi pour votre boulot, à vous qui n'avez pas assez de 24 heures pour accomplir tous ce que vous aviez à faire dans la journée.
A vous qui aimeriez prendre soin de vous, mais qui ne trouvez pas le moment opportun .


J 'ai toujours aimé de près ou de loin le sport, ou plutôt la remise en forme: footing , natation, marche et j'ai même eu mes périodes  de salle de gym . 
Mais lorsque l'on devient maman entre le bébé et tous les à cotés à gérer, on a pas forcement le temps , ou alors on prend pas le temps de passer NOS choses en priorité. Pourtant cela est important pour notre bien être, de pouvoir faire les choses qui nous plaisent et pour être en forme pour notre famille, il faut être bien dans nos têtes et ça passe par nos corps . 

Après avoir eu Mlle FLOWER je n'ai pas du tout éprouvé le besoin de faire de la remise en forme. Par contre quand M'sieur DINO est né oui, je voulais être "jolie", je ne voulais pas que être maman, je voulais aussi être femme. J'ai voulu reprendre la remise en forme 3 mois après la naissance de M'sieur DINO.

Alors comment faire pour concilier ma famille et mes envies ? sachant que M'sieur DINO était réellement accroché à mes seins h23 je pouvais pas partir.
J'ai donc  fait des recherches et je suis tombé sur un empire de "body challenge", je ne connaissais pas du tout et j'étais très joyeuse en voyant tout ce qu'il s'offrait à moi sans bouger de chez moi . 
J'ai fini par jeté mon dévolu sur le challenge "squat", mais qu'est ce qu'un challenge ? c'est un genre de compétition envers soit même qui dure un mois ou plus, vous avez des challenge ciblé ou alors tous le corps . 
Donc moi c'était les squats, cela consisté à commencer à  50 squats le premier jour pour que 30 jours plus tard je finisse à 250!! oui, oui 250, avec un repos tous les 3 jours . 

 

c'était ma feuille de route que je gardais en souvenir (désolé un peu abîmé, les chiffres à coté sont l'heure que j'écrivais  pour être sûr de m'en rappelé une fois réellement réveillé)

c'était ma feuille de route que je gardais en souvenir (désolé un peu abîmé, les chiffres à coté sont l'heure que j'écrivais pour être sûr de m'en rappelé une fois réellement réveillé)

Je faisais à mon rythme et surtout à l'heure que je voulais et que vous me croyez ou pas je me levais après la 2 éme tété de la nuit vers 2/3h du matin pour faire mes squats ( oui à cette période là, malgré l absence de nuit, j'avais encore des forces ). J'adore la compétition contre moi même, donc je prenais du plaisir et au bout de 10 jours plus UN gramme de CELLULITE plus UN gramme, j 'ai fini a la fin du challenge à 260 squats histoire d'essayer de me dépasser et je peux vous dire que j'en ai laisser de la sueur ... il y a t il eu d 'autres résultats? oui une taille affiné et des fesses en béton :-) .
 

J'étais  contente et je voulais pas m'arrêter en si "bon" chemin, j'ai donc cherché et une copine m'a parler du "top body challenge " de sonia TLEV, c'est un challenge sur 12 semaines qui renforce et sculpte tous le corps.
Il consiste à faire des circuits de 3 lignes comportant chacune d'elle 3 exercices .  Il faut effectuer deux fois de suite les lignes 1 et 2 . Les circuits (la page entière soit 15 exercices) "doivent" se faire en 30 min ( 10 min pour la première ligne faite deux fois  , 10 min pour la deuxième ligne deux fois et 10 min pour la dernière ligne faite une fois) .
Pour faire le "TOP BODY CHALLENGE" nous avons besoin : d'un tapis au sol, de petites altères, d'une corde à sauté(pas dès le départ ), d'un minuteur et de poids chevilles (pour les courageuses :-) ), il y a un échauffement à effectuer avant de commencer le challenge du jour et il faut faire ces circuits le lundi (ciblage) , mercredi (ciblage) et vendredi (tous le corps) et vous rajoutez à cela le mardi et jeudi entre 45 et 90 min de cardio (ça je ne le faisais pas ).
Pour qui ? Ce challenge de 12 semaines est vendu pour s'adresser du novice à l'expert . 

 

A vos baskets !

Mon point de vue et mon ressenti: j'ai tout d'abord fait 4 semaines de ce challenge et j'ai abandonné par manque de motivation .
J'ai repris quelques mois après et je suis arrivée jusqu'à la 7 éme semaines, j'ai abandonné car ça devenait ennuyant (mais vraiment) et que c'était vraiment trop répétitif à mon goût (pendant 12 semaines a chaque fois vous avez des circuits différents mais le fait est de devoir faire 2 fois les 2 premiéres lignes est très, trop répétitif), ce n'était vraiment plus du plaisir mais c'était devenu une obligation de finir par rapport aux challenges donc j'ai dit STOP. Je pense que ce challenge n'est pas fait pour les débutants au delà des 4 semaines, j'ai vue beaucoup de témoignages de personnes qui s 'étaient fait très mal (dos , jambes etc.)

Les plus : pouvoir avoir le sport qui vient à la maison, les exercices sont très bien expliqué  (j'avais eu le top body challenge sur pdf, l'application sur smartphone est sortie fin 2016, et il paraît qu'elle est plus adaptés pour les novices), la rapidité de résultat dès la 2 éme semaine le corps commence à se dessiner, le peu de matériel à utiliser est très agréable. 
Les moins : le prix que je trouve beaucoup trop élevé 39 euros ( bon c'est toujours moins cher qu'un abonnement salle de sport c'est sûr ), le trop de répétition et la difficulté passé la 4 éme semaine.
Si le "TOP BODY CHALLENGE" vous tente, je vous mets le lien officiel du site Sonia TLEV.

Quand j'ai re arrété, j'avais pu commencer en parallèle à courir avec des copines, faire des footings de 30 à 55 min 3 fois par semaines, oui M'sieur DINO ne voulait plus de mon tété alors il en avait rien à faire que je parte, et surtout les deux petits bouts étaient bien contents de passé du temps avec Papou(nette), sans avoir Mama dans les pattes. 


Puis les filles ont commencé à arrêter de courir puis j'ai été malade et re malade, donc je cours toujours mais moins .
J'avais toujours autant "soif "de remise en forme, j'ai encore cherché et je suis tombé sur une autre pépite d'or : "LOTUS ET BOUCHE COUSUE" , c'est un challenge là aussi sur 12 semaines qui s'adresse aux novices jusqu'aux experts.

Il y a soit des challenges de ciblage(fesses, abdos etc.) ou alors tout le corps comme un genre de "top body challenge ".

A vos baskets !

Là aussi les circuits sont de 3 lignes avec 4 exercices pour chaque ligne mais la différence chaque ligne ne se fait qu'une seule fois ( on atteint  12 exercices par séances), avec là aussi des jours définis: le lundi , mercredi et vendredi et ici il est conseillé de faire 45 min de cardio le dimanche ( mais le jour peut changer ) , c'est en format e-book très facile à parcourir, il faudra comme pour le top body challenge le matériel suivant : corde a sauter , altères petits poids, timer , un tapis au sol et une chaise (ou un step ou bout de canapé ). 

Les plus : totalement gratuit, exercices clairs, adaptés aux novices, se fait chez soi à son rythme, résultat visible  dès 2 semaine . 
Les moins : je vous en dirais plus à la fin des 12 semaines :-)

Dans ce e-book vous avez également conseils nutritions et un calendrier de votre remise en forme.
Si le E-BOOK de "LOTUS ET BOUCHE COUSUE" vous tente je vous mets le lien officiel pour pour télécharger votre e-book.


Maintenant les  supers Mam's vous savez que vous avez l'opportunité de faire du sport chez vous comme en salle .


Attention cependant ne pas négligé les rééducations du périné et attendre le feu vert de son médecin pour commencer quelque soit la remise en forme . 


Maintenant à vous et vos baskets :-)

 

Voir les commentaires

2017-06-30T14:37:17+02:00

Devenir parent

Publié par Mode d'Emploi Madame Maman
Devenir parent

Lorsque l'on devient parent, l'enfant ne vient pas au monde avec le mode d'emploi (ce qui est bien dommage). On doit alors composer notre vie avec le stress de parent ( quoi être parent c'est stressant ? n'importe quoi !) et avec celui de l'enfant qui s'exprime mais que l'on ne comprend pas .

 

Le rôle de parent s'apprend, cela n'est pas inné comme certains veulent bien nous le faire croire. On apprend à comprendre son enfant: ses pleurs , ses désirs avec le temps. La culpabilité peut nous gagner "pourquoi je ne le comprend pas ? " "pourquoi pleure t-il?" etc. Nous oublions parfois que les bébés, les enfants sont comme nous les adultes, il ne suffit pas de manger , d'aller aux toilettes et de dormir pour être bien, ils ont besoin comme nous de câlin, de carresse , d'amour tout simplement, un réconfort que seule les parents peuvent nous apporter :-).

Naît-on parent à la naissance de notre enfant ? Je dirais plutôt que cela arrive avant, vous n'êtes pas d'accord?, pour vous devenir parent c'est quoi ? Si c'est comme nous: protéger son enfant, s'épanouir à le voir grandir, le chérir et tout faire pour qu'il ne manque de rien. Je dirais alors que l'on naît parent à l'annonce de la grossesse: On fait tout pour qu'ils nous arrivent rien ( bébé + maman = protection), on s'épanoui devant chaque échographie qui le montre grandit et on l'aime déjà plus que tout au monde.

Etre parent c'est tellement fou et effayant vous ne trouvez pas ? une Vie qui dépend entièrement de nous , qui nous donne une confiance aveugle. Alors oui, être parent ce n'est pas de tout repos, c'est même très épuisant ( non, on ne bascule pas dans le pays des bisounours dès que notre enfant naît, j'y croyais pourtant).

Ils peuvent nous énerver au plus haut point, nous agacer, nous rendre malade, mais à côté de ça ils nous apprennent tellement de la vie : Mlle FLOWER " Mais, nan Mama ne t'inquiète pas, ce n'est pas grave , tu racheteras un autre " ( tout ça avec sa petite main bienveillante sur mon bras ), tout est tellement simple chez eux et quelque part c'est tellement ça, la vraie vie .

Les enfants sont toujours positif et optimiste , ils sont curieux de la vie :  - Mlle FLOWER: " Mama , pourquoi la dame est habillé en bleu?, pourquoi elle a ce sac? et elle va où cette dame ? " .

Ils ont la soif d'apprendre " Mama, c'est quoi dans mon corps, c'est la vie ?, Mama pourquoi le ventilateur tourne comme ça , Mama pourquoi en été il fait jour la nuit ?"

 Ah mais on ne vous avez pas dit que pour devenir parent vous alliez passer certain diplôme comme : physicien, devin, médium, infirmier , médecin , dessinateur, chanteur , danseur, vétérinaire ( qui est ce qui va soigner son doudou ?), mécanicien ( vous croyez vraiment jeter sa voiture ? ) et j'en passe, bon moi j'ai décidé d'acheter des tonnes de livres pour leurs expliquer l'inexplicable ( à traduire: tout ce que je ne savais pas :-) ) .

L'enfant s'émerveille de tout: un bout de tissu, un arc-en-ciel, une fleur,une feuille, un insecte, un animal, un jouet, un livre, un dessin animé etc. ils voient des choses magnifiques partout ou ils posent leurs regards.

Ils sont également très spontanés, j'espère que la honte ne vous fait pas peur et que le ridicule ne tue pas:

  • Mlle FLOWER : "Mama, elle a quoi dans ses cheveux la dame et la couleur " 
  • -Mama:" Ce sont juste des cheveux colorés en violine chérie "
  • -Mlle FLOWER: "Ah mais c'est trop dégoutant "
  • -Mama :"tu as le droit de ne pas aimer , mais l'essentiel c'est que cette dame aime ".
  • -Mlle FLOWER (figure de dégoût): " Non,je aime pas ".

Vraiment désolé à cette dame qui avait tout entendu.

Les enfants ont de l'empathie, ils sont naturellement bienveillant et ils ont une ouverture d'esprit incroyablement ouvert.

Au final peut être que oui, le mode d'emploi est " livré" avec nos enfants, il suffit de lire en eux, reste à avoir le bon décodeur :-D .

 

Que faut-il savoir en devenant parent ?

Il ne faut pas oublier de profiter de soi et de soi seule, car l'on fait souvent (voir tout le temps) passer nos enfants avant, parfois on a juste besoin de prendre l'air et de respirer un peu sans qu'un mini nous s'accroche à notre pied , notre jambe, notre bras , notre cou ou encore notre néné . 

Il faut savoir également ne pas perdre de vue son couple; même si avant la naissance on dit " ah non! nous ça nous arrivera jamais. On pensera à notre couple aussi ", mais quand l'on doit jongler entre les couches, le manque de sommeil, le ménage, le travail, le stress ça devient plus compliqué . 

Etre un couple c'est facile, rester couple avec enfant c'est parfois difficile mais en prenant ses marques c'est largement faisable, il ne faut pas hésiter à prendre du temps pour vous, pour votre couple ( bon la Mama elle est bien gentille de nous dire: il faut prendre du temps pour ci, il faut prendre de temps pour ça mais justement en étant parent on manque de temps ). Notre astuce toute "bête" pour ne pas se perdre sachant que l'on fait jamais garder nos enfants ( à moins cas extrêmement exceptionnel et c'est un choix totalement personnel), on se couche donc plus tard et on passe du temps ensemble et quelques soirs par semaine on mange le soir sans les enfants, on redevient couple et rien que couple .

Il faut également cassé la routine ( là aussi facile à dire quand tout doit être chronométré entre la garde des enfants , école,boulot etc.), il suffit de parfois changer les choses d'ordre et hop la routine est cassé. Ou simplement mettre des mots d'amour dans une poche de son mari, lui envoyé un sms, ne pas oublier votre couple tous simplement, l'alimenté encore et encore chaque jour.

Mais que devez vous savoir réellement en devenant parent ? 

Vous allez avoir des forces inexplicables, un courage indestructible et surtout vous allez être heureux car malgré tout un enfant c'est MERVEILLEUX. 

 

Donc devenir parent c'est déroutant: c'est beau et moche à la fois. On passe par pleins de sensations, de sentiments. On aime et on déteste ce que l'on devient, on s'aime lorsque l'on voit nos enfants heureux, on se déteste quand on les a grondé trop fort . 

Etre parent ce n'est pas un métier c'est une vocation de toute une vie, on donne tout ce que l'on a pour ses petits être qui nous sont si cher.

Il n'y a pas de définition de parent, il y aura les zen, les stressés, les laxistes, les sévères,les assidus, les foufous, les protecteurs, etc. Mais nous avons tous un point commun : nous voulons le meilleur pour nos enfants.

 

Il n'y a pas de parent parfait, mais il y a les bons parents, si déjà vous vous posez des questions c'est que vous voulez toujours mieux faire. Savoir se remettre en question c'est accepter d'apprendre à devenir un parent qui grandit grâce à ses "erreurs" .


 

Voir les commentaires

2017-06-27T21:20:58+02:00

1 sur 200 millions.

Publié par Mode d'Emploi Madame Maman
1 sur 200 millions.

Après des jours, des mois ou des années d'attentes, le résultat est enfin là, un super beau : POSITIF. Vous savez ce positif, celui qui ne laisse aucun doute du résultat.
Celui qui n'a rien avoir avec tous les tests de grossesse que vous aviez pu faire auparavant, ces anciens tests ou vous arriviez à voir une barre alors qu'en faite il en était rien :


-"Chéri, viens voir. Tu vois la barre là. "


-" Eu ...non."


-"Mais si, regarde mets le test en dessous de la lumiére, toune un peu et regarde là,là ..."


-"Ah ...eu non , désolé. Je ne vais pas te dire que je vois une barre, si je n'en vois pas. "


-" Oui, de toute manière tu fais jamais d 'effort. "


Ca c'était pour toutes les déceptions des tests négatifs. Sachant que pour Mlle FLOWER,  il y en a eu des faux espoirs, pendant  1 an et 1 mois jusqu'au jour ou j'ai lâché l 'affaire. J'avais décidé de ne rien noter de ne rien faire, de ne pas me questionner, jusqu'au moment ou ça m'a carrément réveillé dans la nuit, surement mon inconscient: il était 1h30 j'ai été cherché le calendrier, j'ai été voir par rapport aux cycles d avant ... olala plus de 4 jours de retard ( du jamais vue ) ... je décide de faire le test ( oui en pleine nuit ) et là:  POSITIF!!!! Je n'y ai pas cru, j'en ai tremblé ... Pour M'sieur DINO c'était différent dès que l'on a voulu, le mois d'après j'étais enceinte, je pensais tellement que l'on allait mettre des mois et des mois encore, que je ne m'étais pas dit que cela marcherait .

Mais que c'était il passé dans nos têtes respectives (à papou et moi ) à l 'annonce du test positif :

Mama: "Olalalala, non c'est pas vrai. Olalalalala c'est positif. Il faut que je lui dise...eu.. non je vais lui faire ça bien (lui acheter un body, lui faire un poème, une tétine ..eu non écrire sur mon ventre un message) . 30 secondes plus tard Chériiiiiiiiiiiiiiiiiiii réveils toi ..... olalalala : je suis ENCEINTEEEEEEEE !!!!!!!"

-Papou: " Ah c'est vrai ?! ( dans sa tete : Putin on y est , wahouuu ça va etre grand , ça va etre dure, ce n'est pas rien )"

-Mama: " Alors tu crois que c'est une fille ou un garçon, tu as des idées de prénom ? on fait la chambre de quelle couleur? Mais quelle poussette, quel siège auto? "etc ......

-Papou : (toujours sous le choc, il ne m'écoute pas et se dit :) "il faut que je prépare ma soirée d'adieu avec mes potes, ma salle de jeu va devenir la chambre de mon enfant : adieu ma xbox, au revoir grasse mat , on y est."  .

-Mama: Chéri, tu m'écoutes . 
 

-Papou : Oui, Oui on a le temps de réfléchir à ça . 

 

Premiere échographie :

Mama: " oalalalala j'ai ça en moi , un coeur qui bat. Tu as vue chéri, c'est trop beau "

-Papou: "c'est ça mon "enfant", en dirais la cacahuète que j'ai mangé hier a l'apéro."

-Mama:" Mais comment parles tu de notre futur bébé , c 'est pas n'importe quelle cacahuète c'est NOTRE cacahuète et ça change tout ."
 

-Papou :" tu as raison c'est la plus belle ." 

 

Deuxième échographie :(les 3 mois)

Mama :" Olalala ! comme il a changé : des bras, des jambes , une tete bien formé ."

-Papou:" OULA (premiere joie de père), je vais réellement devenir papa"(REALISATION).

 

Troisième échographie:

Mama (en pleur) : "il/elle est trop beau." 

-Papou : "C'est vrai qu'il/elle est beau ."(première fierté)

Bien sur pendant le trajet du retour , je lui ai mit la tête comme une pastèque ... en rabâchant que c'était un beau bébé , en lui disant encore et encore que c'était bizarre d'avoir la vie en soit et de la créer . Et là sans suit une discutions du même genre que : "qui est là en premier ,l'oeuf ou la poule?" ..


Discussion crucial :


Papou : " C'est moi qui l'ai fabriqué la vie ." 
 

-Mama : " Ah non désolé toi tu mets juste la graine et moi je fais le travail , je construits."
 

-Papou: " Non , c 'est moi." 
 

-Mama: " Bon c'est grâce à nous et surtout à lui. "
 

-Papou : " Oui, enfin d'abord à moi." 
 

- Mama :" Attention il vaut mieux se taire. " 
Oui déjà en tant normal je pars vite dans les tours, mais alors enceinte c'est pire que tout :-)

 

Pour la dernière échographie, nous avons ressentis la même sensation: de l'impatience d'arriver à la naissance pour l'avoir dans nos bras. De pouvoir vite découvrir notre bébé , notre Amour.

 

On le sait depuis toujours Homme et Femme nous n'avons pas les mêmes langages, les mêmes ressentis et les mêmes expressions.
Homme et femme, on est totalement différent ,on ne peut donc pas vivre les expériences de la vies de la même façon . Déjà d'une personne à une autre cela n'est pas pareil, mais entre sexe opposé, on imagine bien que ça ne peut pas être les mêmes perceptions.

Moi j'avais l'impression qu'il s en fichait totalement de mes grossesses. Tant il ne disait rien , en faite c'est juste que moi j'extériorise tout et lui il intériorise.
Je vous raconterais "nos" accouchements dans un article qui arrive très bientôt.

 

Voir les commentaires

2017-06-09T12:55:48+02:00

Je ne le supporte plus.

Publié par Mode d'Emploi Madame Maman
Je ne le supporte plus.

Il est vrai que je ne l'ai jamais réellement apprécié, il m' a souvent dégoutté , je l'ai plus d'une fois repoussé, il m'a souvent  mise en colère, plusieurs fois je lui ai fait du mal, fréquemment je l'ai abandonné... il y a eu des moments ou je l'ai adoré, seulement quand il était docile et que je le modelais à ma façon, sans vraiment y prêter attention. 

Et la période où enfin j'avais retrouvé ce que je voulais, en atteignant mon objectif, hop première grossesse. Bon je n'ai eu aucun problème de surpoids durant ma première  grossesse (à cause de mon soucis de nourriture), ma deuxième grossesse était différente. Je n'ai pas pris plus de poids que ça mais il est vrai que j'ai encore 2/3 kilos en trop, mais sachant que je suis une mini femme 1m53 et demi ( très important le demi)1kg =2/3 kilos sur une personne de taille "normal",ce n'est pas vraiment ce qu'il me gêne le plus en moi . 


_"Bon c'est quoi ton problème alors ??? "
-"Mon problème c'est que le tonus de mon ventre s'est fait la malle en même temps que mon 2 ème accouchement, que mes seins sont parti en voyage à la fin de mon allaitement  et qu'ils n'ont même pas daigné me rappeler pour me dire qu'ils ne reviendraient jamais et bizarrement je n'avais pas vue que j'avais été chez le tatoueur, de plus il devait être novice vue le carnage de mon ventre et mes hanches."
-"Eu... désolé ça s'appelle vergetures "...
-" Aaah, ok c'est  donc ça"
-"Ce n'est pas grave, ce sont des cicatrices, celles qui prouvent que tu as donné la vie .
-"sérieusement mes enfants ne suffisaient pas comme preuve ??? "


Trêve de plaisanteries, c'est plus d'un complexe que j'ai là. Je l'accepte mal ce corps lâche et cicatrisé. Forcément finir par avoir un ballon de gym à la place du ventre cela laisse des traces ... Il est vraie que je marque énormément mais je ne m'attendais pas à autant .. Je sais bien que je ne suis pas la seule à vivre cette ou ces situations là, que c'est dure de s'accepter, de s'aimer et donc de se "pomponner".

Evidemment que Papou(nette) me dit qu'il me trouve jolie et qu'il ne me ment pas, que oui mon corps à changer (forcement il m'a connu à 16 ans avec le corps que je rêvais de garder à vie) mais il me rappelle que j'ai donné la vie et que je suis la plus belle des femmes et des mamans ( à ses yeux) . Dit-il vrai?,je n'en suis pas sure mais quelques fois je veux bien me laisser le croire . 


J'en ai eu marre de me morfondre et de ne pas m'accepter, j'ai voulu tenter une expérience : je sais qu'une femme qui ne se sent pas bien dans son corps renvoie une "mauvaise" image d'elle (triste et négligé ), je sais également qu'à l'inverse une femme qui a confiance en elle et s'accepte donne une image d'elle juste magnifique et positive . 
J'ai donc décidé de m'accepter pleinement durant un jour, j'ai fait un truc bête mais surréaliste il y a encore quelques temps: j'ai mit un short (pas fait depuis 3 ans et demi ) et un débardeur moulant sans gilet(oui, oui sans gilet ). Je vous avoue que ça a été dure au départ, je me suis demandé 1000 fois si je devais pas me changer avant de sortir, mais j'ai voulu tenir et j'ai tenue et vous savez quoi ? cela fait un bien fou de se sentir bien et de s'accepter un minimum et de se dire: "le regard des gens je m'en moque éperdument ". 
D'ici peu j'aurais 26 ans et j'en ai marre de me cacher, de ne pas m'habiller comme je le souhaite car trop petite, trop de traces, trop de ceci ou cela dans ce cas là on fait plus rien, ça ira plus vite de s'accepter alors je mettrais ce qu'il me plaira, ce qu'il m'ira .. ceux à qui ça ne plait pas me regarderont pas tout simplement .


La société, plutôt les magazines font en sorte que toutes les femmes se ressemblent mais ça c'est sur le papier, c'est tellement facile de tout modeler et photoshoper. Dans la vraie vie tout est autrement : on prend du poids,on perd du poids , on a des grossesses qui laisse des traces,des accidents qui laisses des cicatrices. Il y a des petites, des grandes ,des corps: rectangle, sablier , en V, en 8, ovale etc... on est toutes différentes, mais on est toutes belles à notre façon, sachez le .

J'écris cette article car avec l'été qui arrive plus d'une femme va se sentir mal(moi la première), Mesdames aimez vous et vous verrez que l'on vous aimera avec toutes vos qualités mais surtout avec vos défauts ( on en a toutes). 
Ne vous "négligez" pas, occupez vous de vous et  de votre corps (prendre 5 min savoir lâcher prise pour soi fait du bien au moral et se ressent au sain de votre famille), le plus important dans un premiers temps quelque soit vos problèmes (vergetures , manque de tonus etc.) il faut hydrater son corps, hydrater encore et encore et encore. Moi ce que j'aime privilégier pour le corps c'est les choses 100% et bio du style beurre de karité , huile d'amande douce, aloé verra 100% etc. etc.  car on ne sait jamais ce que contient les crèmes aux multiples ingrédients (nous n'avons pas assez de recul sur tout les composants existant dans les cosmétiques).


Je pense donc qu'il ne faut plus subir son corps, il faut l'accepter et accepter ce qu'il est devenue . N'oubliez pas vous êtes les plus belles femmes du monde , vous avez donné la vie .

Voir les commentaires

2017-06-04T20:23:51+02:00

Aidez moi: il ne fait toujours pas MES nuits.

Publié par Mode d'Emploi Madame Maman
Aidez moi: il ne fait toujours pas MES nuits.

-"Mais de quoi parles-tu ?, je dors comme avant la nuit et elle fait sieste matin et après midi. "


Me voilà moi en 2014 parlant à une amie qui venait d'avoir un enfant elle aussi . J'ai rapidement senti que c'était Mlle Flower "l'extraterrestre": Oui je vais faire des envieux (bien que nous ne soyons pas les seuls parents dans cette situation), je vais aussi me faire "traiter" de mytho, pourtant c'était bien réel : ma fille était un bébé dormeur et cela dès la maternité . Mlle FLOWER dormait de 20h à 9h00 ! je devais mettre mon réveil pour qu'elle mange, mais j'ai vite assimilé que si elle avait faim, elle réclamerai en se réveillant. Pour m'acharner un peu plus sur les parents qui ne dorment toujours pas après des mois et des mois, Mlle FLOWER faisait une sieste après son premier bibi et une sieste après le repas du midi (en moyenne 3h30).

Rassurez-vous chers parents vous avez été "vengés", M'sieur Dino 15 mois ne fait toujours pas MES et ses nuits (il se réveille entre 2 à 6 fois par nuits), je vous rassure il ne fait pas ses journées non plus :-).
Il lui suffit de 10/20 min pour recharger ses batteries et surtout finir par épuiser les miennes :-( Sans oublier de vous dire que mon fils a refusé catégoriquement son lit avant ses 13 mois, inutile de vous expliquer que ça a été très compliqué de le garder au bras H23, je devais l'endormir aux bras et le mettre dans son lit endormi et a chaque micro réveille, le rassurer l'endormir et le remettre dans son lit et quand vraiment j'étais trop hs je le mettais dans notre lit (je vous parlerais du cododo dans un prochain article).


Bon je savais que les enfants étaient différents mais si ça avait pu s’arrêter au trait de caractère et au physique ça ne m'aurait pas dérangé ( sourire :-D ) ... Non au lieu de ça ils ont exactement la même tête, mais j'ai eu une dormeuse et un fêtard, sans oublier que le petit frère entraîne la sœur à ne pas dormir sinon cela ne serait pas marrant.

Il n'est surement pas utile de vous expliquer que pour moi la "méthode" du laisser pleurer est impossible. Juste pour soit disant apprendre à l'enfant à dormir, nous avons assez de recul neuroscience pour savoir les impacts que cela fait au cerveau de nos enfants, en gros : si ils arrêtent de pleurer c'est simplement car ils ont compris que vous ne viendrez plus et sûrement pas qu'ils ont compris qu'ils fallaient qu'ils dorment . Article: pourquoi ne pas laisser un bébé, enfant pleurer ?.


Alors oui je suis épuisée et certains jours plus que d'autres, oui il y a des jours ou c'est dur et j'ai qu'une envie le laisser comprendre que c'est la nuit ou l'heure de dormir, mais j'ai avant tout compris et accepté que M'sieur Dino avait plus besoin d'être rassuré que sa grande sœur ! Alors je vais à son rythme jusqu'à ce qu'il ait confiance en lui et en nous sa famille (qu'il sache que l'on restera près de lui). 


Je voudrais vous faire connaître une page facebook qui m'a conforté dans mon idée qu'il fallait écouter les besoins de nos enfants même la nuit , encore une super page facebook qui pourra aider plus d'un parent : Mon bébé ne fait toujours pas MES nuits et je suis là pour lui.

 

 

Courage à tous les parents qui ne dorment toujours pas des nuits entières depuis des mois, des années. 
Pour les parents qui ont la chance de dormir des nuits entières profitez en ça ne dure pas toujours ;-) 

Voir les commentaires

2017-05-14T13:32:23+02:00

Les enfants : Notre remède efficace.

Publié par Mode d'Emploi Madame Maman
Les enfants : Notre remède efficace.

Je ne vous apprends rien si je vous dis que les enfants sont inépuisables, surtout lorsque nous parents sommes fatigués et que nous avons le plus besoin de repos.  

J'ai pu assister ces derniers jours à une expérience assez folklorique. On a été malades tous les quatre, un truc bien chiant et c'est peu de le dire, nous avons eu une bonne grippe intestinale.

C'est alors que le combat fatal commençait : Les parents VS Les enfants.

Qui sera le dernier sur le ring ?

Premier round: Papounette battu par KO dès le premier jour, obligation de rester au lit le reste du temps, les enfants ont été trop fort.

Second round : Mama VS les enfants

Je me suis pris de sacrés coups à presque tomber dans les pommes, mais j'ai lutté, lutté et lutté...

Troisième round : fin de match et égalité Mama VS Mlle FLOWER et M'sieur DINO.

 

Mais tout cela m'a fait me pencher sur quelques questions : Comment les enfants trouvent-ils toutes cette énergie même malades ? Et comment les parents atteints de maladie (beaucoup plus grave que des rhumes, grippe etc.. ) font ils pour rester debout et à faire souvent comme si de rien n’était ?

Car moi limite durant ces 7 jours, j'ai trouvé ça presque insurmontable et le temps ne passait plus tellement ça en devenait long.

 

Je pense que durant cette phase "expérimentale" j'ai pu y répondre : les enfants ont autant d'énergie même malade, car ils ont besoin de se décharger, eux et leurs stress (ex: vomir et faire caca sans même s'en apercevoir, cela peut faire peur), ils ont besoin d'extérioriser comme ils le peuvent.

"Heureusement" mes enfants, ont été assez calme durant cette période interminable pour eux comme pour nous. Ils ont été plutôt réceptifs à nos états et ils faisaient des activités calmes (avec des moments d'agitation ne rêvons pas cela reste des enfants qui ont besoin de bouger, crier etc... :-) ) ils dessinaient , coloriaient, chantaient et faisaient de la pâte à modeler et moi je pouvais juste les assister en étant à côté d'eux. Ca me permettait de me "reposer" et de les surveiller...

Et comment vous dire que le ménage est resté en suspens facile pendant 4 jours... mis à part les machines qui tournaient à pleins régime (forcément je changeais les petits 6 fois par jour). Non, non désolé je ne suis pas wonderwoman, je ne suis pas capable de faire ma maison hypra nickel chrome en étant malade et en devant m'occuper de tout le petit monde malade.

 

En ce qui concerne les parents malades, quelque chose en est ressorti, on trouve une force , on ne sait pas d'où mais on la trouve. Si je n'avais pas eu d'enfants, jamais je n'aurais pu mettre ne serait-ce qu'un petit orteil en dehors du lit. Les enfants nous font nous surpasser, nous dépasser. Quand on n'a pas le choix, si on a pas de famille ou d'amis disponibles, on ne peut pas faire autrement, on est bien obligé de se lever.

Du coup j'ai cherché pas mal de témoignages sur les forums sur des parents "réellement malade" (pas comme ma gnognotte de grippe intestinale :-) )et ce qu'il en ressort toujours c'est cette force inexpliquée qui les font se relever chaque jour et prendre des forces pour être comme des gens non malades.

 

Alors bien sûr ma petite grippe intestinale j'en rigole, c'est absolument rien comparé à ce que certains parents et même enfants vivent.

C'est pour cela que je voudrais à travers cet article tirer mon chapeau haut à toutes ces personnes qui vivent avec une maladie et qui s'en sortent à merveille pour leur famille, pour leurs enfants . Chaque jour, ils arrivent à trouver la force de se lever et se relever encore et encore et à assurer comme des chefs.

 

Je peux vous apporter un témoignage direct : " ma mère a été malade (cancer),j'avais 7 ans , elle avait 3 enfants ( à ce moment là) et était enceinte du 4ème, je n'ai appris sa maladie que bien plus tard vers l'âge de 15/16 ans, tout ça pour vous dire qu'elle n'avait rien laissé paraître.

Jamais je n’aurais pu croire qu'elle était malade, tellement elle était comme toute les autres maman: rigolote, présente, les tâches ménagères faite à merveille (les repas etc…) .

Durant cette période je n’ai eu aucun soupçon, elle ne montrait aucun signe de fatigue”.  

 

On a tous en nous une force que l'on ne connaît pas. Au final quand on a des enfants rien est insurmontable bien au contraire, ils nous donnent la force d'avancer et de réussir tout ce que l'on doit combattre de près ou de loin dans la vie.

 

Bravo pour votre courage et vos dépassements.

 

N'hésitez pas à me donner vos conseils pour survivre une nouvelle fois à mes enfants lorsque je serais malade :-)

Voir les commentaires

2017-04-28T13:42:35+02:00

Un casse tête parmi tant d'autres...

Publié par Mode d'Emploi Madame Maman
Un casse tête parmi tant d'autres...

C'est bien plus qu'un casse tête chinois : Quel parent ne s'est pas déjà arraché les cheveux ou n'a pas passé des heures à comparer des sièges auto?, Le siège auto qui sera le meilleur pour son/ses enfants? Le plus sécuritaire ? 


Moi je vous l'avoue, quand Mlle FLOWER est passée de la coque au siège auto, mon mari et moi avont passé des jours et des jours à comparer puis chercher, car il y a une panaoplie phénoménale  en matière de siege auto. Tous ça pour finalement faire confiance au vendeur du magasin censé être specialisé dedans.
Comment ça : les commerciaux peuvent jouer avec la sécurité de nos enfants ? 
Il faut bien croire que oui! Mais bon, il faut dire que nous faisions parti de ces parents qui sont naïf: On croyait que tous les articles pour les enfants vendu en France, étaient forcément bon pour eux.


Jusqu'au jour ou je tombe sur une page facebook: page securange ... Je parcours cette page puis je me rends vite compte que Mlle FLOWER est dans un siège auto non sécuritaire, donc je me suis rendu à l'évidence que toutes les affaires de nos enfants vendu en FRANCE ne sont pas automatiquement bon et qu'il ne faut compter que sur nous, les parents pour faire les meilleures recherches possible.
 Cela faisait plus de 1 an et demie que Mlle FLOWER était dans un MAUVAIS siège, et si j'avais eu un accident que ce serait il passé ?il suffit de regarder les crash test des mauvais siège. A cette découverte, j'ai eu un sentiment de colère contre moi et ce vendeur en qui nous avions fait confiance. Pourtant c'était un siège à 350 euros, ce qui n'est pas donné. J'ai appris sur leur page mais également sur leur
blog securange super bien expliqué, que ce n'est pas forcément les sièges les plus cher les meilleurs. 

Leur page et leur blog, m'ont appris énormément et sur la page Facebook  la créatrice et les admins font un boulot plus que formidable. Elles aident tous les parents à faire des choix et surtout les BON choix: selon votre budget , selon le modèle de voiture et surtout par rapport à vos enfants (poid ,taille, comportement ) . 
Je voudrais les remercier dans cet article car c'est grâce à eux que mes enfants seront en sécurité dans notre voiture . 
Elles sont là également pour vous rassurer sur vos a prioris par exemple Mlle FLOWER va repasser en dos route (largement plus sécuritaire à voir sur leur
page et blog tout y expliqué ) pourtant ça fait plus d'un an et demi qu'elle était face route, mais vous verrez que pour les enfants ça ne les gênes en rien, bien au contraire . 
Je vous encourage donc vivement à aller faire un petit tour chez eux pour savoir si vos enfants sont en sécurité dans votre voiture, ainsi que pour vous guider lors d'un achat ou pour toutes questions etc...


Heureusement, il y a des personnes qui pensent avant tous à la sécurité plus qu'à l'argent, en parallèle moi cela me paraissait normal de faire confiance aux vendeurs, on n'est pas censé savoir que la plupart n'ont aucune formation dans le domaine et qu'ils sont là justement pour vendre ...

Et pour vous: casse tête ou pas l'achat du siège auto ? vous connaissiez déjà securange ? 

Voir les commentaires

2017-04-22T15:23:18+02:00

Quand l'idéologie n'est que mirage

Publié par Mode d'Emploi Madame Maman
Quand l'idéologie n'est que mirage

On rêve tous étant petit de la vie que l'on aura plus tard. 
On commence d’ailleurs souvent par: "Quand je serais grand ..."


Je vous parle souvent de mon "schéma" familial, mais quel est-il réellement ? :
" Quand je serais grande, je me marierai jeune avec le père parfait de mes futurs enfants, nous en auront 4, dans une grande maison avec des animaux.
Je travaillerai mais je m'occuperai de mes enfants à temps plein, sans jamais les laisser un seul weekend. Je serai capable de tenir ma maison impeccablement bien h24 les doigts dans le nez, je ferai chaque jour de bon repas cuisinés et super équilibrés. 
Il y aura dans notre famille une super harmonie avec un débordement d'amour, ça ne criera jamais chez nous et je saurai rester zen en toute circonstance ."

Voici le fantasme que je me faisais de ma future famille . Vous vous doutez bien qu'entre rêve et réalité il y a parfois des océans :-) . 

J'idéalisais beaucoup ma vie de famille, par rapport à ma propre histoire, je ne voulais surtout pas refaire les "erreurs" de mes parents, en parallèle j'avais une grande admiration pour ma mère pour certaines choses .
Je n'ai pas réellement eu de père (mais j ai eu un super beau père ), il était donc super important pour moi de garder à vie le père de mes enfants, je voulais me marier avant d'en avoir.
En ce qui concerne la facilité à élever ses enfants et réussir à tenir sa maison nickel h24, ça vient de ma mère qui faisait ça avec une telle aisance que je pensais que c'était naturel chez toute femme et toute maman .
Pour l'image voulu de l’harmonie au top en toute circonstance avec un débordement d'amour,cela  vient du fait que chez moi c'était totalement anarchique avec beaucoup de cris et les déclarations d'amour étaient plutôt tabou, il était évident que je voulais le contraire dans ma future maison . 

Alors mon schéma familial est-il si différent que ce que j'aspirais? 
Oui, parce que je ne suis pas la personne parfaite que je voulais être, donc l'idée que je me faisais du foyer était différente.

La réalité qui efface le mirage :
J'ai trouvé l'amour de ma vie au lycée, on avait 16 ans et demi, on a su très vite que l'on était fait l'un pour l'autre on a vite habité ensemble et nous avons eu deux chats Léon puis Lilas , nous nous sommes mariés un peu plus de 4 ans après notre premier bisou. Nous avons ensuite eu Mlle FLOWER, jusque là mon schéma familial était plus que parfait (à mon sens ), il est devenu mirage quand j'ai connu le rôle de mère, j'ai compris que devenir maman, n'était pas inné et que cela n'était pas si simple.
Mes projets et ma vision ont commencés à se modifier.
Non, je ne suis pas une pro de la cuisine et je ne fais pas tous le temps des repas équilibrés. Je ne tiens pas ma maison h24 propre et il y a souvent du désordre. Je suis loin d'être la maman zen tant espéré. Mais quand on ouvre la porte de chez nous on voit l'amour qui nous entoure. L'on se dit plus d'une fois par jour que l'on s'aime avec des paroles et des actes . 
Je garde nos enfants comme on l'a toujours voulu et le weekend ils sont chez nous, on a pas de répit mais c'était notre désir. M'sieur Dino est arrivé 2 ans et 1 mois après la grande sœur, on passe un sacré cap de 1 à 2 enfants mais quel cap magnifique . 

Je suis donc plus ou moins loin du schéma parfait et idéologique que j'avais commencé à me construire étant petite jusqu'à la naissance de ma fille. Mais je suis contente de comprendre que ce schéma n'était au final que brouillon, parce qu’il était fait par rapport à mes parents, par rapport aux influences de mon entourage. Dorénavant je construit l'arbre de notre vie , jour après jour branche après branche l'arbre se forge et il prend vie. Ma propre famille se réalise sans aucune influence autour, avec ma propre perception de la vie et ça change tout. 

Ma vision des choses était erronée, maintenant mon foyer construit, la réalité a repris le dessus et ce n'est plus mon esprit qui modélise ma famille, c'est ma famille qui change mes opinions. Car les enfants font grandir et mûrir, je ne suis pas la maman parfaite que je voulais être, je suis juste devenu la mère et la femme (im)parfaite qu'ils ont besoin d'avoir. 
Chaque jour, je grandis grâce et pour eux . 

La vie de maman est loin d'être facile, il suffit juste de l'accepter pour avancer .
Le rôle de mère n'est pas livré avec le mode d'emploi, c'est à nous de le créer . 

Et vous est ce que vos rêves de foyer étant petite se sont réalisés ?

Voir les commentaires

2017-04-12T13:00:18+02:00

De la tape sur la main à la bienveillance.

Publié par Mode d'Emploi Madame Maman
De la tape sur la main à la bienveillance.

Je ne suis pas la mère parfaite, la maman que j'aurais voulu être ou du moins celle que j'espérais devenir.
Depuis petite, je cris haut et fort que: "Non! Mes enfants ne seront jamais touchés, même pas une micro fessée. On se moquait de moi m'affirmant que sans fermeté et sans geste dur (tel que la fessée), l'enfant ne serait pas amené à comprendre .

J'ai donc grandi avec cette volonté : "Moi, je ne toucherai jamais mes enfants ". Jusqu'au jour ou ma fille de 18 mois avait dépassé les limites (mes limites), sans même réfléchir, la tape sur le dos de sa main est partie. C'était un geste tellement brusque pour moi et tellement incompréhensible pour elle . Son regard et ses larmes disaient: "Comment peux-tu me faire ça ?", sans vous parler de son visage qui exprimait la peur.
Pas besoin de vous dire que je m'en suis terriblement voulu, à moi mais aussi à elle :" pourquoi m'a-t-elle poussé a bout ?", mais bien sûr que ce n'était pas de sa faute, c'était moi qui à ce moment là ne la comprenais pas, de plus j'étais enceinte j'avais moins de patience (bien que ça n'excuse rien). 

Pour certains cela ne choque pas une petite tape, mais pour moi ça voulait dire beaucoup plus, je venais aussi de donner raison aux personnes qui affirmaient que l'on était obligé de "taper" pour élever ses enfants, je donnais raison à la violence pourtant je sais qu'elle ne résout rien.
Je m'étais promis de ne pas recommencer, malheureusement je l'ai fait encore une fois, une de trop, mais j'ai été " puni", dès que j'approchais de ma fille pour dire "non" à quelque chose, elle mettait sa main derrière le dos et elle disait :" Non, pas frapper main, maman". 
Pourtant ce n'était qu'une petite tape , ce n'était pas fort . 
Du point de vue d'un adulte ce n'était rien, bien sûr, mais du point de vue d'un enfant c'est égal à une humiliation, il prend ça comme un abu de pouvoir et surtout il est déçu de nous et il se sent trahi. 

Après cette deuxième tape, je me suis beaucoup remise en question. J'ai cherché des alternatives, car il était hors de question que je recommence ce genre de chose. 
Puis un jour, je suis tombée sur une page facebook et un super blog: happynaiss.
C'était pleins d'idées, de conseils pour remédier à la "fessée" et aux comportements VEO (violence éducative ordinaire) . Sur son facebook j'ai pu prendre contact avec cette charmante Madame qui m'a gentiment donné des conseils et m'a guidé vers les bons livres pour m'initier à la bienveillance.
N'hésitez pas à aller voir son blog ou son facebook pour vous initier ou simplement par curiosité. 

Attention, je ne suis pas là pour critiquer les gens qui pensent que la VEO est bonne dans l'éducation de nos enfants .
Je dis juste mon point de vue : "certaine que ce n'est pas le bon choix et que l'enfant développe juste une peur de l'adulte en qui il devrait avoir le plus confiance (nous les parents)". 
J'écris surtout cet article pour que tous les parents qui ne connaissent pas la bienveillance, puissent être au courant qu'il y a d'autres alternatives à la VEO (j'aurais aimé le découvrir plus tôt).
Je vous conseille pour l'initiation deux livres: "j'ai tout éssayé" et " au coeur des émotions de l'enfant" d'Isabelle filliozat.

Je suis encore loin de celle que je voudrais être, j'apprends chaque jour et chaque jour je me remets en question, la bienveillance est loin d'être facile, mais cela vaut tellement le coup de chercher toutes les possibilités pour que l'enfant et le parent soient écoutés.


N'hésitez pas à donner vos avis .

Voir les commentaires

2017-04-03T05:41:40+02:00

Le meilleur choix, c'est le votre : biberon ou allaitement ?

Publié par Mode d'Emploi Madame Maman
Le meilleur choix, c'est le votre : biberon ou allaitement ?

Quand la culpabilité émet des doutes ...

Pour Mlle FLOWER la décision de l'allaiter ou non a été très compliquée, je voulais l'allaiter mais pas vraiment.
En plus je n'étais au courant de rien, sur internet comme à chaque fois, on lit de tout et je n'avais eu aucune aide ou information du corps médical. 
Avec le recul, je pense que j'attendais que l'on prenne la décision à ma place.
A vrai dire je ne savais pas ce que je voulais réellement. J'avais tellement d'apprioris et de préjugés sur l'allaitement, j'ai donc décidé de prendre la "facilité" : J'ai suivi le schéma familial des femmes de ma famille, étant toutes des "biberonnantes " j'ai donner le bibi à Mlle FLOWER.

Mais si vous saviez comme on m'a fait culpabiliser ce choix, pas ma famille non, plutôt la PMI et les forums de maman.
A savoir que pour eux, les femmes qui donnent le biberon ne donnent pas le meilleur à leurs enfants, que c'est totalement égoïste et que l'on ne donne pas les immunités nécessaire (bizarrement ma fille NON ALLAITEE est tombée malade pour la première fois à 11 mois et d'une maladie infantile comme quoi...), je ne pense pas avoir été égoïste ou qu'elle ait manqué de quoi que ce soit.

En ce qui concerne M'sieur DINO, je n'ai pas eu à réfléchir bien longtemps, ce sera l'allaitement. Pas pour la culpabilité que j'avais pu avoir avec sa soeur, non. Seulement pour le côté pratique avec deux enfants en bas âge et le côté économique, j'ai surtout pensé à ça avant tout. 

Et moi qui pensais n'avoir affaire à aucune remarque, ça a été pire que si je lui avais donné le biberon. Déjà le regard des gens quand tu donnes le sein dans un endroit public (que tu caches sous un lange !), le même regard que si j'étais à poil sauf que là, je nourris mon enfant.
Après il y a les remarques (après plus de 3 mois d'allaitement ) "ah mais tu allaites encore ?" , "il fait pas ses nuits c'est à cause de l'allaitement", "c'est pour toi que tu allaites ?" (et j 'en passe).
M'sieur DINO a 13 mois et j'allaite toujours plus ou moins la nuit et il a des bibis (soit dit en passant, il ne fait toujours pas ses nuits).
Pour la famille qui était pro bibi ça a été dure de voir "Mama" donner le sein (ils avaient jamais vue ça de si près), ça les dégoutait presque.
Mais ils acceptaient et faisaient parfois des remarques rigolotes, ça n'allait pas plus loin.
 
En ce qui concerne mon allaitement, j'ai eu de très bon conseils grâce à un groupe facebook. Pour celles qui se posent des questions (allaiter ou pas, comment réussir au mieux son allaitement) vous aurez sans doutes vos réponses là bas. Elles m'ont été d'une ENORME AIDE:
 groupe allaitement ATCE.

Le meilleur conseil que je puisse vous donner est de prendre votre décision vous et vous seule. 
Allaiter ou non c'est votre point de vue et il n'appartient à personne d'autre, sachez que quelque soit votre choix : l'entourage, les connaissances, les passants ...auront toujours quelque chose à redire. Autant faire ce que l'on veut.

Ne culpabilisez surtout pas, ce qui est bon pour vous est le meilleur pour votre enfant (allaiter alors qu'on ne le veut pas ou donner le bibi alors que l'on voudrait allaiter n'est pas bon ni pour vous ni pour le bébé).

Votre choix : bibi ou allaitement?

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog